Volonté ou biologie : Qui commande ?

Poids

Pour perdre du poids, vous devrez manger moins et bouger plus. Mais de nombreux aspects de nos choix alimentaires et de nos activités physiques sont déterminés par des systèmes biologiques complexes échappant à notre volonté.

Chaque jour, nous prenons des centaines de décisions, grandes ou petites. Bon nombre de celles-ci sont bonnes, mais parfois, nous nous apercevons plus tard que nous avons pris la mauvaise. Il nous arrive parfois de douter de celle-ci au moment de la prendre.

C’est souvent le cas s’agissant de notre façon de comprendre  la nourriture. Nous nous reprochons de ne pas prendre les bonnes décisions pour atteindre nos objectifs en termes de poids. Nous essayons de manger moins et de bouger plus, mais nous n’y arrivons pas toujours.

Et si nous avions bien moins de libre arbitre que nous ne le pensons ?

Pensée rapide et lente

Nous pouvons remercier l’économiste comportemental Daniel Kahneman de nous aider à comprendre que nous avons moins de contrôle conscient sur les décisions que nous prenons que ce que nous pensons. En effet, nous prenons de nombreuses décisions sans en avoir conscience.

Il appelle cela le système 1 de la pensée. Elle est rapide, intuitive et inconsciente, c’est le cas par exemple lorsqu’on prend un T-shirt dans le placard ou qu’on noue ses lacets.

Le système 2 fonctionne différemment. Imaginons que vous ayez un rendez-vous important. Vous pourriez passer beaucoup de temps à essayer différents vêtements et à demander conseil à vos amis. Il s’agit du système 2 de la pensée : lente et délibérée.

Le système 1 et le système 2 dans la régulation du poids

Comment fonctionnent le système 1 et le système 2 concernant la régulation du poids et de l’appétit ?

Beaucoup de gens ont longuement réfléchi à leurs objectifs en matière de poids ainsi qu’à la nourriture qu’ils veulent manger. Ils peuvent ainsi suivre un régime ou veiller à ne pas se resservir à table. C’est ce qu’on considère généralement comme de la volonté. La volonté fonctionne dans le cadre du système 2.

Mais se tenir à ses objectifs en matière de poids et d’alimentation est difficile du fait des plans en place dans le système 1. Ces plans sont régis par les règles du jeu de la survie, qui ne sont plus pertinentes aujourd’hui. Les règles de la survie favorisent la consommation d’aliments énergiques et nous protègent vigoureusement contre la perte de poids.

Une combinaison  de traitements et d’approches répondant aux différents mécanismes impliqués dans la régulation du poids sera probablement la manière la plus efficace de prendre en charge l’obésité.”

-Berthoud HR et al. Blaming the Brain for Obesity: Integration of Hedonic and Homeostatic Mechanisms.

Travaillez votre biologie

La science a prouvé que si nous voulons perdre du poids et ne pas le reprendre, la volonté est loin d’être suffisante. En fait, en matière de régulation de poids, elle joue un rôle bien moins important que nous ne le pensions.

Le poids est contrôlé par de nombreux processus, dont certains échappent à notre conscience. C’est pourquoi une combinaison  de traitements et d’approches répondant aux différents mécanismes sera probablement la manière la plus efficace de prendre en charge l’obésité, selon le groupe de recherche de l’Université de l’État de Louisiane.

Heureusement, vous n’êtes pas seul(e). Planifier un rendez-vous avec un professionnel de santé formé afin d’élaborer un plan de traitement personnalisé constitue une importante première étape pour commencer à relever le défi et à faire fonctionner votre biologie en votre faveur.

Clause de non-responsabilité: La campagne « La vérité sur le poids » et le contenu éducatif qui y est associé ont été développés par Novo Nordisk Canada, un commanditaire de My Weight- What to Know. My Weight- What to Know ne souscrit pas nécessairement aux opinions de Novo Nordisk Canada et n’est en aucun cas responsable de son contenu.

Références

  • Berthoud HR, Münzberg H, & Morrison CD. Blaming the Brain for Obesity: Integration of Hedonic and Homeostatic Mechanisms. Gastroenterology 2017; 152:1728–1738.
  • Hall K & Hammond RH. Dynamic Interplay Among Homeostatic, Hedonic, and Cognitive Feedback Circuits Regulating Body Weight. American Journal of Public Health 2014; 104:7.
  • Nair P. QnAs with Daniel Kahneman. PNAS 2013; 110(34),13696.
Menu