Six conseils pour une conversation positive avec un médecin à propos de votre poids

Blogue

Toute personne qui a suivi un régime, qui a perdu du poids et qui en a repris une partie ou la totalité par la suite sait que la perte de poids permanente n’est pas facile à réaliser seule. De plus en plus de résultats probants indiquent que la meilleure façon de perdre du poids et de ne pas le reprendre est d’avoir l’appui d’un professionnel de la santé. Mais parler de poids à un médecin peut être intimidant… Mettez en pratique nos six conseils pour tirer le meilleur parti de toute visite chez votre médecin et vous mettre sur la voie du succès en matière de perte de poids.

Appelez à l’avance.

Les bureaux de médecins sont très occupés et les rendez-vous sont souvent fixés avec peu ou pas de temps à consacrer entre les patients. Pour éviter de se sentir à la course, la Dre Terenzi, médecin de première ligne, suggère d’appeler le bureau à l’avance et d’informer le personnel que vous aurez besoin de plus de temps. Le fait d’expliquer poliment que vous avez des questions et des sujets précis dont vous devez discuter avec votre professionnel de la santé et qui nécessiteront plus de temps que d’habitude aide le bureau à se préparer et vous permet d’avoir une visite plus détendue et bénéfique avec votre médecin.

Soyez disposé(e) à aborder vous-même le sujet de votre poids. 

L’étude canadienne ACTION publiée récemment révèle que moins de la moitié des personnes vivant avec de l’obésité ont discuté de leur état avec leur médecin. Selon la Dre Judy Shiau, spécialiste de la gestion du poids, de nombreux médecins de première ligne ont de la difficulté à interroger un(e) patient(e) sur son poids. Son meilleur conseil pour éviter la gêne? Parlez vous-même de votre poids avec votre médecin. Une bonne façon de commencer, dit-elle, est de demander simplement : « Pouvons-nous parler de mon poids aujourd’hui? »

Apportez votre journal alimentaire.

Ce que vous mangez peut jouer un rôle dans votre poids, mais aussi quand et pourquoi vous le mangez. Selon le Dr Michael Lyon, chef du programme médical de gestion du poids à Vancouver, l’utilisation d’un journal alimentaire est l’un des meilleurs outils pour déterminer les habitudes alimentaires. Le Dr Lyon recommande de noter ce que vous mangez, quand, pourquoi et même comment pendant quelques semaines avant de vous rendre chez le médecin. Soyez aussi détaillé(e) et honnête que possible, dit-il. Votre professionnel de la santé n’est pas là pour vous juger, il est là pour vous aider. Un portrait détaillé de votre alimentation et de votre mode de vie lui permettra de mieux comprendre votre situation et de trouver des solutions plus efficaces.

Rédigez une liste de questions avant la visite.

Selon l’étude canadienne ACTION, moins de 30 pour cent des personnes vivant avec de l’obésité qui avaient parlé de leur poids à leur professionnel de la santé ont trouvé la conversation utile. Pour tirer le maximum de votre visite, dit la Dre Terenzi, il est bon de faire un peu de travail de préparation. La thérapie cognitivo-comportementale, la chirurgie et les médicaments sont tous des interventions fondées sur la recherche qui ont fait leurs preuves en matière de perte de poids à long terme. La Dre Terenzi suggère de lire les renseignements sur ces options fondées sur la recherche qui pourraient s’intégrer à votre mode de vie et de dresser une liste des questions que vous poserez à votre médecin. Si vous le souhaitez, vous pouvez même rédiger vous-même un scénario de conversation. Vous vous sentirez ainsi plus confiant(e) et serez moins susceptible d’oublier une question que vous voulez poser.

Ne craignez pas de faire valoir vos intérêts.

94 pour cent* des médecins s’accorderont à dire que l’obésité est une maladie chronique et complexe. Malheureusement, bon nombre de ces mêmes médecins croient que le régime alimentaire et l’exercice physique constituent à eux seuls une solution viable. « Les diètes ne fonctionnent pas, » dit le Dr Lyon. Le traitement de l’obésité est beaucoup plus complexe et exige une approche à multiples facettes « et votre poids n’est pas de votre faute ». Si votre médecin vous blâme, vous fait ressentir de la honte ou n’a tout simplement pas encore reçu la formation nécessaire pour vous aider, vous pouvez demander de consulter un spécialiste de la gestion du poids. S’il ne peut pas ou ne veut pas vous donner de demande consultation, vous pouvez consulter un autre médecin. N’ayez pas peur de faire valoir vos intérêts.

Sachez ce que couvre votre assurance.

Le coût des traitements de l’obésité peut sembler écrasant, surtout lorsque les choses ne sont pas automatiquement couvertes par l’assurance. Faire le plus de recherches possible avant votre rendez-vous peut vous aider à comprendre vos avantages et vous permettre, à vous et à votre médecin, de prendre une décision sur ce qui est le mieux pour vous et votre budget. Sachez que dans bien des cas, vous pouvez faire pression sur votre régime d’assurance pour qu’il couvre votre traitement contre l’obésité. Ce n’est pas parce qu’il n’est pas approuvé automatiquement qu’il ne sera pas éventuellement payé grâce à certaines lettres et communications de votre médecin.

Bien que tout cela puisse sembler intimidant, n’oubliez pas que votre médecin veut vraiment que vous soyez en bonne santé. En vous préparant soigneusement avant votre rendez-vous, il vous aidera à atteindre votre meilleur poids et à être en bonne santé

* Étude canadienne ACTION

Pour trouver un médecin spécialisé en gestion du poids au Québec près de chez vous, cliquez ici.

Menu