Oubliez le pèse-personne… et autres suggestions surprenantes des experts en perte de poids

Maria Fleet

Et si vous alliez chez le/la médecin pour le traitement d’un surpoids et qu’il/elle ne vous pesait pas?

Cela pourrait bien se produire si vous vous adressez à un.e médecin canadien.ne spécialisé.e dans la gestion du poids. Prenez l’exemple de la Dre Judy Shiau, directrice médicale de la clinique de gestion du poids LEAF à Ottawa. « Si les gens venaient à ma clinique et ne voulaient pas être pesés, j’en serais très heureuse. Parce qu’en réalité, c’est une question de qualité de vie et de trouver un style de vie qui vous plaît », a-t-elle déclaré à Mon poids – ce que je dois savoir.

Les médecins qui traitent les personnes souffrant d’excès de poids inversent le scénario de la perte de poids en leur demandant de se concentrer sur une meilleure santé plutôt que sur un chiffre sur la balance. Un mode de vie sain optimal consiste à trouver un équilibre entre l’alimentation, l’exercice physique et le plaisir de vivre, car sinon, à quoi bon?

Pour trouver un médecin qui se spécialise dans la gestion du poids près de chez vous, cliquez ici.

La plupart d’entre nous ne peuvent pas suivre un régime strict pour toujours. Et malheureusement, pour la plupart des personnes qui luttent contre le surpoids, le contrôle de leur poids est un combat de toute une vie. Nous sommes là pour le long terme. Nous devons donc trouver quelque chose de durable que nous pouvons faire… et continuer de faire.

Le Dr Arya Sharma, l’un des fondateurs d’Obésité Canada, est un autre médecin qui demande aux gens d’oublier la balance. Il dit que lorsqu’il traite des personnes souffrant d’obésité, il veut les traiter non pas pour réduire leur poids, mais pour améliorer leur santé.

« Si vous mangez mieux, si vous êtes plus actif.ve physiquement, si vous dormez mieux, si vous avez de bonnes capacités d’adaptation et de gestion du stress, si vous vous sentez bien dans votre peau, vous serez en bien meilleure santé », dit le Dr Sharma. « Et je dis à mes patient.e.s que vous pouvez atteindre tous ces objectifs sans changer le chiffre sur la balance. »

Penser que vous ne retrouverez probablement pas le poids que vous aviez à une période antérieure de votre vie donne sans aucun doute à réfléchir. Lorsqu’une personne prend du poids, le corps s’efforce de le conserver et il peut être très difficile de le perdre, surtout en vieillissant.

« De toute évidence, vous pouvez atteindre un poids plus faible si vous en faites plus », explique le Dr Sharma. « Mais il y a une limite à ce que vous pouvez faire. Très souvent, lorsque je regarde beaucoup de personnes qui ont perdu beaucoup de poids en changeant de mode de vie et qui maintiennent leur poids, nous regardons ce qu’elles font… et elles en font beaucoup. C’est comme un travail à plein temps, elles courent des marathons, participent à des compétitions Ironman, limitent chaque bouchée qu’elles se mettent dans la bouche. Elles ont un plan et elles s’y agrippent solidement parce que c’est ce qu’il faut faire pour perdre autant de poids avec un tel mode de vie. Et tout le monde ne peut pas faire ça. »

C’est pourquoi il veut que les patient.e.s se concentrent plutôt sur la santé.

« L’important n’est pas de savoir combien de poids vous pouvez perdre, mais plutôt combien de poids vous pouvez perdre et maintenir ce poids », explique le Dr Sharma. « Et c’est là que nous parlons du concept de “meilleur poids”. »

Le Dr Yoni Freedhoff, professeur agrégé de médecine familiale à l’Université d’Ottawa et spécialiste de la gestion du poids, préconise également l’idée du « meilleur poids ».

« Le meilleur poids d’une personne est le poids qu’elle atteint lorsqu’elle mène la vie la plus saine qu’elle apprécie réellement et honnêtement, où elle ne pourrait pas manger moins et faire plus d’exercice. Quel que soit le poids qu’elle atteint en menant cette vie, c’est son meilleur poids », explique le Dr Freedhoff.

Il nous a confié que ses patient.e.s ont immédiatement adopté le concept du meilleur poids lorsqu’il l’a introduit dans sa pratique en 2005.

« Je pense que donner aux gens la permission de faire de leur mieux plutôt que d’essayer d’être toujours parfaits a été extrêmement important pour leur capacité à maintenir à long terme leurs efforts de changement de comportement », déclare le Dr Freedhoff.

Mais qu’en est-il du chiffre sur la balance? Le Dr Freedhoff a une réponse : « Ce que j’essaie d’expliquer aux gens, c’est que les balances ne mesurent pas la présence ou l’absence de santé », dit-il « L’élément le plus important à retenir est que les balances ne mesurent rien d’autre que la gravité. »

Le Dr Sharma qui a coécrit avec le Dr Freedhoff un guide révolutionnaire à l’intention des cliniciens pour aider les patient.e.s à gérer leur poids, affirme qu’il est prouvé qu’une perte de seulement 5 % du poids corporel peut entraîner des avantages pour la santé que les patients pourront ressentir. « Pour quelqu’un qui pèse 135 kg (300 livres), c’est juste 6,5 kg (15 livres). Cela va toujours vous laisser à 135 kg (285 livres), mais vous savez quoi? Vous serez en bien meilleure santé à 135 kg (285 livres), car pour parvenir à cette perte de poids, vous allez devoir commencer à mieux manger, à faire plus d’exercice, à vous sentir mieux dans votre peau. Et vous aurez intégré tous ces comportements dans votre vie quotidienne », explique le Dr Sharma. « Si vous y arrivez, vous serez une personne en bien meilleure santé qu’avant, même si les chiffres sur la balance n’ont pas changé tant que ça. »

Note de la rédaction – Il existe des traitements médicaux (médicaments et chirurgie) qui peuvent aider de nombreuses personnes à perdre plus de poids de façon plus durable que les seuls efforts liés au mode de vie. Si vous avez atteint votre « meilleur poids » et que vous pensez qu’une perte de poids supplémentaire améliorerait votre santé, parlez à votre médecin des traitements médicaux disponibles.
Pour trouver un.e médecin près de chez vous spécialisé.e dans la gestion du poids, cliquez ici.