Outils de gestion du stress

Por: Madeleine Ortiz

Le STRESS. Nous voyons, entendons et ressentons ce mot tout le temps… et selon Michael Vallis, Ph. D., psychologue de la santé, il contribue à la prise de poids, aux maladies cardiaques et, dans l’ensemble, à la diminution des soins personnels. Bien qu’il ne puisse être évité, il est possible de le gérer. Selon M. Vallis, les techniques de gestion du stress devraient faire partie intégrante de votre boîte à outils en matière de soins de santé et de soins personnels.

Pour plusieurs, l’idée de la gestion du stress peut sembler intimidante, mais M. Vallis la divise en cinq catégories simples pour être en santé et faire face au stress. Il n’y a pas de solution parfaite pour gérer le stress. Choisissez quelques techniques ou essayez différentes stratégies combinées jusqu’à ce que vous trouviez la formule de gestion du stress qui vous convient le mieux.

1) Faites de l’activité physique! 

La première technique de M. Vallis est l’évacuation physique, que l’on peut définir simplement comme « brûler le stress ». Le stress peut nous rendre physiquement tendu(e), et laisser ce sentiment s’accumuler en nous peut souvent aggraver le stress. L’évacuation physique vous permet de vous débarrasser d’une partie de cette tension et de laisser votre corps, et par la suite votre esprit, se détendre un peu. Et la bonne nouvelle, c’est que M. Vallis vous promet que vous n’avez pas besoin d’être une coureuse de marathon ou un expert en yoga pour en récolter les bienfaits pour soulager le stress. Il vous suggère, comme options très valables, de faire une promenade, de passer l’aspirateur dans votre maison ou de danser en écoutant votre chanson préférée. Vous manquez de temps? Le Dr Vallis encourage les micromoments d’évacuation physique tout au long de la journée, comme choisir de prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur ou de faire dix sauts à la corde avant de vous replonger dans votre liste de choses à faire.

2) Calmer votre corps

Le calme physique est semblable à l’évacuation physique parce qu’il vous aide à relâcher la tension associée au stress. Le calme physique utilise cependant des moments calmes, tranquilles et paisibles pour vous permettre de vous déposer. M. Vallis recommande d’essayer la méditation, le tai-chi ou même de câliner votre animal pendant quelques minutes pour vous aider à vous détendre. Tout comme dans le cas d’une évacuation physique, de longues périodes ne sont pas nécessaires pour réaliser un calme physique. M. Vallis dit qu’en faisant des pauses de 30 à 60 secondes pendant la journée, vous pouvez réduire votre niveau de stress. Vous pouvez essayer de prendre dix respirations lentes après vous être brossé les dents ou en incorporant un exercice facile de respiration chaque fois que vous vous arrêtez à un feu rouge. Chaque petit geste fait une différence.

3) Exprimez-vous!

Parfois, le fait de dire quelque chose à haute voix peut faire en sorte que cela semble moins effrayant. C’est l’idée derrière l’expression émotionnelle. M. Vallis vous encourage à écrire dans un journal ce qui vous stresse dans votre journée ou à ventiler vos frustrations avec un(e) ami(e) qui vous soutient et qui fait preuve d’empathie. Ne rendez pas les choses trop compliquées, suggère M. Vallis, l’expression émotionnelle ne consiste pas à se plaindre ou même à trouver des solutions, mais simplement à exprimer vos sentiments, à prendre du recul et à donner moins de pouvoir aux choses qui ajoutent du stress dans votre vie.

4) Acceptez ce que vous ressentez

L’acceptation émotionnelle, selon M. Vallis, est simplement l’idée que l’on s’observe soi-même et que l’on réalise qu’il n’y a rien de mal à ressentir les émotions que l’on ressent. Si vous avez perdu quelque chose et que vous êtes triste, ce n’est pas grave, car être triste est la réaction normale à une perte. Si quelqu’un vous a blessé(e) et que vous êtes en colère, c’est aussi une réaction normale. L’acceptation émotionnelle fonctionne pour la moindre émotion. Par exemple, il est normal de se sentir contrarié(e) si nous avons été facturé(e) en double pour quelque chose au supermarché et que nous devons maintenant y retourner pour obtenir notre remboursement. Ce que l’acceptation émotionnelle n’est pas, affirme M. Vallis, c’est l’apitoiement sur soi ou une solution de facilité. Il dit que c’est en fait l’une des stratégies de gestion du stress les plus difficiles à mettre en œuvre parce qu’elle exige plus d’acceptation de soi que la plupart d’entre nous sommes habitués à nous donner. Ne laissez pas la difficulté vous dissuader d’essayer l’acceptation émotionnelle. C’est aussi l’une des techniques les plus efficaces pour une vie plus heureuse. Elle vous permet de voir les choses telles qu’elles sont sans jugement, ce qui vous permet de lâcher prise, de passer à autre chose ou de trouver une solution plus rapidement.

5) Obtenir du soutien

Pendant des centaines d’années, les humains ont compté sur la communauté pour survivre, mais ces derniers temps, nous avons cessé de demander de l’aide aux autres. Michael Vallis suggère d’arrêter d’essayer de tout faire par vous-même. « Nous sommes des créatures sociales, » dit-il, « trouvons des moyens de tendre la main aux autres. » Chercher de l’aide quand vous en avez besoin n’est pas égoïste; dans bien des cas, cela favorise les liens et soulage le stress pour les deux parties, même pour la personne qui vous aide. Tout le monde y gagne lorsque vous demandez de l’aide. Alors, appelez un(e) ami(e), discutez et commencez à sentir que votre stress diminue.

Le stress fait partie de la vie. On ne peut l’éviter. Mais avec l’application répétée de certaines des techniques présentées par M. Vallis, vous pouvez passer moins de temps à stresser et plus de temps à vous concentrer sur votre santé et vos soins personnels.

Pour trouver un médecin spécialisé en gestion du poids au Canada près de chez vous, cliquez ici.

Menu