Antécédents de santé que toute personne qui tente de perdre du poids devrait partager avec son médecin

Por Madeleine Ortiz

Les Lignes directrices canadiennes de pratique clinique sur l’obésité (rédigées avec l’aide de 60 auteurs et l’examen de plus de 500 000 études de recherche) confirment que l’obésité n’est pas un problème qu’il faut aborder uniquement par le biais du régime alimentaire et de l’exercice physique. Selon ces lignes directrices, l’obésité est une maladie chronique causée par plus de 150 facteurs génétiques, métaboliques, comportementaux et environnementaux différents. Compte tenu de la quantité pratiquement infinie de facteurs externes qui peuvent influencer et avoir une incidence sur l’obésité, il n’est pas étonnant que les experts recommandent de consulter un professionnel de la santé pour perdre du poids et le perdre pour de bon. Mais pour ces mêmes raisons, il peut être difficile de diagnostiquer la cause première de la prise de poids et de choisir le bon traitement. C’est pourquoi il est important de partager des renseignements de santé complets axés sur l’obésité lorsqu’on aborde le sujet avec un professionnel de la santé. Qu’est-ce que cela inclut exactement? Lisez la suite pour le savoir.

Historique du poids

Votre médecin a besoin de connaître plus que votre poids actuel ou que seulement la liste des poids inscrits chaque année lors de votre visite annuelle. Donnez à votre médecin un tableau plus complet, notamment l’âge que vous aviez lorsque vous avez commencé à prendre du poids, les événements de votre vie où vous vous souvenez d’un changement de poids important, les tentatives de perte de poids antérieures (ce qu’elles étaient, la quantité de poids perdu et si le poids a été repris) et la phase dans laquelle vous vous trouvez en ce moment en ce qui concerne votre poids (c’est-à-dire perte, gain ou stabilité).

Historique de votre alimentation

On pourrait penser que l’historique de votre alimentation relève de l’historique du poids, mais elle est en fait si importante qu’elle doit être classée de manière distincte. Indiquez à votre médecin à quoi ressemble pour vous une journée type d’alimentation et n’oubliez pas d’inclure tout incident de boulimie ou de privation extrême. Tenir un journal alimentaire détaillé pendant au moins une semaine avant votre visite peut vous aider à donner à votre médecin une image claire. Ne soyez jamais gêné(e) de partager honnêtement votre consommation de nourriture avec votre médecin. Il n’est pas là pour vous juger et le fait d’avoir le plus d’informations possible peut vous aider à choisir ensemble le meilleur traitement. 

Activité physique

Bien que les préjugés et la stigmatisation liés au poids puissent laisser croire le contraire, les personnes de toutes formes et tailles font (ou ne font pas) de l’exercice. Indiquez à votre professionnel de la santé combien de temps vous consacrez délibérément à une activité physique, combien de pas vous faites habituellement dans une journée et combien de temps vous passez assis à un bureau ou à faire d’autres activités sédentaires au cours de la journée. Il est également important d’inclure tout obstacle à l’activité physique, notamment les blessures, les maladies ou l’anxiété sociale.

Antécédents en ce qui a trait à la santé mentale

Ceux qui vivent avec la dépression et l’anxiété sont 2,5 fois plus susceptibles de vivre également avec l’obésité ou un excès de poids. Même si vous n’avez jamais reçu de diagnostic officiel de dépression, d’anxiété ou d’autres troubles mentaux, il est important d’indiquer à votre médecin comment vous vous sentez, tant sur le plan mental que sur le plan émotionnel. En outre, si vous avez reçu un diagnostic de trouble mental, n’oubliez pas d’informer votre médecin de tous les médicaments que vous prenez actuellement ou que vous avez pris par le passé. En effet, plusieurs médicaments peuvent également être liés à une prise de poids.

Toxicomanie et dépendance

La dépendance peut se produire en raison de réactions chimiques et de déséquilibres dans le cerveau et de nombreuses personnes qui souffrent de dépendance sont également obèses. C’est pourquoi il est important d’indiquer à votre médecin si vous fumez, si vous utilisez des cannabinoïdes ou d’autres substances psychoactives (ou si vous en avez fait usage dans le passé), ainsi que la quantité d’alcool et de caféine que vous consommez et à quelle fréquence. Ces informations ne sont pas utilisées pour juger vos habitudes actuelles, mais plutôt pour aider votre médecin à mieux comprendre les causes profondes de votre prise de poids et à vous proposer un meilleur traitement.

Violence, mauvais traitements et/ou traumatismes

Bien qu’un incident traumatisant ou de violence puisse sembler avoir peu de rapport avec votre poids actuel, les deux ont un lien prouvé avec l’obésité. Partagez tout incident de violence physique, psychologique et/ou d’agression sexuelle avec votre professionnel de la santé, même si cela s’est produit plusieurs années avant une prise de poids significative.

Antécédents en matière de sommeil

Un bon sommeil est essentiel pour une bonne gestion du poids et un mauvais sommeil peut parfois entraîner une prise de poids. Lorsque vous communiquerez vos antécédents en matière de sommeil à votre professionnel de la santé, indiquez le nombre d’heures (en moyenne) pendant lesquelles vous dormez par nuit, l’heure à laquelle vous vous couchez et l’heure à laquelle vous vous réveillez, si votre sommeil est irrégulier ou si vous avez des réveils et des interruptions fréquents pendant la nuit et si vous prenez des somnifères. N’oubliez pas d’informer votre médecin si vous êtes un travailleur de quarts ou si vous avez déjà subi un test d’apnée du sommeil.

Antécédents en matière de médicaments

Tout médicament que vous avez pris ou que vous prenez actuellement, quelle que soit la raison pour laquelle il vous a été prescrit, doit être divulgué à votre médecin dans vos antécédents de santé. Si vous prenez un médicament pour une utilisation non indiquée sur l’étiquette, assurez-vous d’informer votre médecin de la raison pour laquelle il vous a été prescrit. Si vous prenez des médicaments en vente libre, des vitamines ou des suppléments, il peut être utile de les inclure également dans vos antécédents médicaux.

Antécédents sociaux

Il peut y avoir de nombreux obstacles en matière de gestion du poids et de santé. Il est donc important d’inclure un historique social personnel pour votre médecin afin qu’il ne choisisse pas un traitement que votre mode de vie ne permet pas. Indiquez à votre médecin votre âge, votre race et votre origine ethnique, votre état civil, vos conditions de vie, votre profession et même votre situation financière. Les informations que vous partagez avec votre médecin sont protégées, alors assurez-vous de lui parler en toute franchise et avec honnêteté de tout ce qui pourrait vous empêcher de suivre ou de réussir votre traitement.

Antécédents familiaux

Il existe plus de 140 régions génétiques associées à l’obésité. Si votre médecin sait que d’autres membres de votre famille sont obèses, il pourra évaluer les facteurs génétiques qui pourraient jouer un rôle dans votre cas. Vous pouvez également inclure les antécédents familiaux d’autres maladies, en particulier celles qui sont étroitement liées à l’obésité, comme le diabète et l’hypertension artérielle. Plus vous disposerez d’informations susceptibles d’aider votre médecin à se faire une idée précise de vos gènes, plus il aura d’informations sur les causes profondes et sur l’efficacité de certains traitements.

Dernier point, mais non le moindre, soyez honnête avec votre médecin sur votre motivation et sur combien vous êtes encouragé(e) par rapport au traitement et à la gestion de l’obésité. Discutez de votre motivation personnelle, de votre volonté de changer, de ce qui pourrait rendre le changement difficile pour vous, de votre réussite et de vos attentes. L’honnêteté sur ce que vous êtes prêt(e) à faire aujourd’hui vous évite de vous décourager demain. En outre, exprimer vos attentes peut vous aider à comprendre à quoi pourraient ressembler un objectif réaliste et le travail qu’il faudra accomplir.

Si la lecture de cette liste d’éléments à inclure dans votre dossier médical vous donne l’impression d’être un peu dépassé(e), ne vous faites pas de souci. Il s’agit en effet de beaucoup de choses à préparer et à penser! Mais plus vous travaillerez avec votre médecin avant de choisir un plan de traitement, plus vous aurez de chances de réussir. Les professionnels de la santé, armés des nouvelles Lignes directrices canadiennes de pratique clinique sur l’obésité, sont là pour vous aider sur la voie de l’amélioration de votre santé, mais ils ne peuvent pas lire dans vos pensées. Le fait de partager autant d’antécédents médicaux pertinents que possible leur permet d’obtenir plus d’informations et la connaissance est le pouvoir. Le pouvoir de créer des plans de traitement plus efficaces et, au bout du compte, de vous rendre plus heureux et en meilleure santé!

Pour de plus amples renseignements sur comment demeurer en santé, cliquez ici.

Pour trouver un médecin spécialiste de la gestion du poids près de chez au Canada, cliquez ici.

Menu