Attitude De Gratitude

Par: Madeleine Ortiz

Lorsque mon mari et moi avons décidé d’acheter une maison, nous nous attendions à vivre un peu de stress. Nous nous imaginions devoir à l’occasion téléphoner à l’exterminateur ou faire réparer une fuite dans le toit. Quelle ne fut pas notre surprise lorsqu’après deux mois dans notre nouvelle demeure, nous avons découvert un important problème de moisissure, des problèmes de structure avec les fondations, des tuyaux mal installés et des trous dans le toit. Je pouvais à peine dormir, mon esprit toujours à la course à penser à fixer des rendez-vous, à appeler des réparateurs et à payer des factures élevées. Un soir de pluie, lorsque je me suis finalement suffisamment calmée pour écouter un peu de télévision, un petit tremblement de terre s’est fait sentir et puis, ce fut la noirceur complète. Un pin de 60 pieds était tombé devant la maison, arrachant les fils électriques, de même qu’une partie de notre maison. J’étais à la fenêtre en état de choc et l’anxiété m’envahissait.

Il était trop tard pour téléphoner à toute autre personne que la compagnie d’électricité et je ne croyais pas que je pouvais simplement aller au lit. Je me suis assise à la table de la cuisine, à la lumière d’une torche électrique, et j’ai commencé à dresser une liste des choses pour lesquelles j’étais reconnaissante précisément à ce moment-là. Au départ, c’était difficile. Envers quoi pouvais-je avoir de la reconnaissance dans cette toute nouvelle maison qui semblait tomber en morceaux? Mais rapidement, ma liste s’allongeait sur la feuille de papier. Mon mari, l’assurance‑maison, les voisins qui venaient prendre de nos nouvelles, la température douce qui faisait que nous n’aurions pas besoin de chauffage électrique pour nous tenir au chaud, ma santé, un téléphone cellulaire pleinement chargé… plus la liste s’allongeait, plus mon anxiété diminuait. Le simple geste de m’asseoir pendant dix minutes, d’être présente et de reconnaître toutes les choses à l’égard desquelles je pouvais avoir de la gratitude avait tout changé.

Selon le Dr. Michael Lyon, MD, ce changement que nous ressentons lorsque nous avons les pieds sur terre et que nous sommes reconnaissants n’est pas le fruit du hasard, c’est de la science. Il nous dit que lorsque nous examinons la recherche faite sur les gens heureux, une chose est constamment présente : la gratitude. Selon le Dr Lyon, « La quantité de gratitude, le temps que vous passez à être reconnaissant est une chose très importante. Cela fait partie d’être dans le moment présent. Lorsque vous mettez l’accent sur la vie que vous avez maintenant vous devenez sensible aux choses que souvent vous tenez pour acquises. »

Lorsque vous commencez à reconnaître l’aspect véritablement extraordinaire du quotidien, le cerveau commence à se porter moins souvent sur des choses inquiétantes. Lorsque le cerveau stresse moins, il est plus facile d’être plus heureux – et d’éviter des choses comme la malbouffe et manger sous le coup de l’émotion (entre autres mauvaises habitudes). Prenez consciemment la décision d’avoir de la gratitude. Vous décidez en même temps d’être moins anxieux et en meilleure santé.

Si vous avez besoin d’aide pour emprunter la voie de la gratitude, voici quelques conseils que vous pouvez mettre en pratique.

1) Commencez un journal de gratitude

Tous les matins lorsque vous vous réveillez ou tous les soirs avant d’aller au lit, passez la journée en revue. Énumérez trois choses précises qui vous ont fait sentir privilégié(e). Plus vous notez de détails, meilleur c’est. Tentez de voir pendant combien de jours consécutifs vous pouvez inscrire des choses différentes. Plutôt qu’écrire dans un journal, vous pouvez télécharger une des nombreuses applications sur la gratitude.

2) Faites une méditation sur la gratitude

Une des choses que la gratitude apporte est de nous ramener à la réalité. Pourquoi ne pas amplifier l’expérience en faisant une méditation sur la gratitude. Trouvez un lieu tranquille et assoyez-vous confortablement. Fermez les yeux et inspirez en pensant « je suis ». Expirez doucement et lentement en pensant « rempli(e) de gratitude ». Faites ceci pendant aussi longtemps que vous le souhaitez.

3) Adhérez à un groupe qui publie des textes sur la reconnaissance

Les amis peuvent nous écouter longuement, mais il faut faire attention à la quantité de temps passée à ventiler. Il est facile de prendre l’habitude de se plaindre, plus particulièrement lorsque ceux qui nous entourent font de même. Lancez plutôt une chaîne de gratitude. Au moyen de messages textes et même des médias sociaux, créez un fil où les publications et les messages peuvent uniquement être positifs. Vous verrez combien rapidement votre attitude et celle de vos amis commenceront à changer.

4) Dites-le à haute voix

Que vous soyez au volant de votre voiture, en train de faire une promenade à pied ou de cuisiner un repas dans votre cuisine et que vous remarquez une chose qui vous fait sentir privilégié(e) ou reconnaissant(e), dites-le à haute voix. Commencez en disant « J’ai beaucoup de gratitude pour » et complétez la phrase. « J’ai beaucoup de gratitude pour cette journée ensoleillée. » « J’ai beaucoup de gratitude pour la force dans mes jambes. » « Je suis très reconnaissant d’avoir ces formidables ustensiles de cuisine. » Le dire à haute voix, même si vous êtes seul(e), peut rendre ce sentiment plus concret et significatif.

Ne vous découragez pas si ces stratégies prennent un certain temps avant de devenir un réflexe. Avec la pratique, vous sentirez sous peu que vous avez les deux pieds sur terre, que vous vous sentez reconnaissant(e) et en contrôle.

Pour trouver un médecin spécialisé en gestion du poids au Canada près de chez vous, cliquez ici.

Menu