Ne le faites pas tout seul!

Maria Fleet

Lorsque les gens consultent la Dre Megha Poddar, ils ont presque perdu tout espoir d’atteindre un jour un meilleur poids santé.

« Lorsqu’elles viennent me voir, 90 % des personnes ont déjà essayé quelque chose par elles-mêmes », dit-elle. En fait, elle a l’habitude d’entendre qu’elles ont essayé de nombreux programmes de perte de poids différents avant de venir la voir.

La Dre Poddar est une endocrinologue spécialisée dans la gestion du poids à Toronto et elle aide ses patient.e.s à comprendre qu’ils peuvent compter sur elle pour les accompagner sur la voie d’une perte de poids durable.

Selon elle, il s’agit de considérer l’ensemble du tableau, votre qualité de vie globale et votre santé, et pas uniquement le chiffre sur la balance. 

« [Votre qualité de vie] est comment vous vous sentez vraiment au cours de la journée, d’heure en heure. Elle est en fait indépendante de votre poids. Ainsi, lorsque nous nous concentrons uniquement sur le poids, il ne s’agit que d’une toute petite partie de vous. On ne vous considère pas comme une personne à part entière. »

La perte de poids peut être l’une des mesures les plus concrètes qui indiquent que vous êtes sur la bonne voie, mais il est important d’adopter une vision globale de la gestion de votre santé et de votre poids.

Même si les régimes populaires peuvent vous aider à perdre des kilos à court terme, ils ne s’attaquent pas aux causes sous-jacentes complexes de l’excès de poids.

Ces causes sont de plus en plus claires. Comme le dit le Dr Sean Wharton, directeur médical d’une clinique communautaire de gestion du poids et du diabète à Toronto, « plus nous en apprenons sur l’obésité, plus nous réalisons qu’il s’agit en réalité d’une question de génétique et de physiopathologie. »

Et qu’est-ce qu’une physiopathologie?

« Cela signifie qu’il existe des facteurs biologiques prédéterminants qui expliquent pourquoi les gens sont aux prises avec un poids élevé. Plus nous reconnaissons l’existence de ces facteurs, moins nous avons de préjugés à l’égard des personnes qui ont des problèmes de poids. Il nous est de plus facile de mettre en œuvre des traitements appropriés pour aider ces personnes qui essaient de s’aider elles-mêmes, mais qui n’y arrivent pas. » Elles n’y parviennent tout simplement pas, mais ce n’est pas faute d’avoir essayé!

Le Dr Wharton voit des patient.e.s qui ont suivi avec assiduité toutes sortes de régimes et essayé toutes les astuces pour améliorer leur mode de vie, mais qui n’arrivent toujours pas à perdre du poids. À l’instar de la Dre Poddar, il comprend très bien la situation.

« Tous ceux et celles qui sont en face de nous [les médecins] et qui demandent de l’aide ont déjà fait leur part », dit-il. « Ces personnes ont déjà essayé de nouvelles options de style de vie, elles comprennent les composantes du régime alimentaire, elles comprennent les composantes de l’exercice. Elles veulent s’y engager. Elles font vraiment de leur mieux. »

Ses patient.e.s ont fait leur part… il est maintenant temps de trouver un.e partenaire médical.e qui puisse ajouter la pièce manquante, pour aider les gens à comprendre les principes biologiques qui les empêchent d’atteindre leurs objectifs en matière de santé.

Une approche holistique à l’égard de la perte de poids, gérée par un.e professionnel.le de la santé, est beaucoup plus susceptible de vous aider à obtenir des résultats à long terme. De plus en plus de médecins reconnaissent que l’obésité est une maladie chronique qui doit être gérée avec soin comme toute autre maladie. Un.e médecin spécialisé.e dans la gestion du poids sera en mesure de s’attaquer à la constellation de mécanismes biologiques en jeu chez une personne aux prises avec un excès de poids.

Le Dr Wharton parle de la perte de poids comme d’un toit qui s’appuie sur de solides piliers pour le soutenir. Ces piliers sont une combinaison de traitements tels les médicaments, la chirurgie et/ou la thérapie comportementale, ainsi qu’une alimentation saine et de l’exercice et tous ceux-ci seront différents pour chaque personne.

Ces soutiens doivent être en place pour vous aider à atteindre et à maintenir votre meilleur poids à long terme, car pour de nombreuses personnes luttant contre l’obésité, la volonté seule ne suffira pas.

C’est comme essayer de faire tenir un toit avec un seul poteau.

La Dre Poddar fait ressortir les preuves solides selon lesquelles il y a toujours eu une composante essentielle manquante, des preuves qui se cachent au grand jour pour beaucoup de ses patient.e.s.

Elle demande simplement à chaque personne de considérer toutes les choses accomplies dans leur vie en fonction de leur propre motivation. Une chose ne figure pas sur cette liste… perdre son excès de poids et maintenir ce poids. Pourquoi en est-il ainsi?

Elle les aide à voir qu’il doit y avoir autre chose que la motivation qui entre en jeu dans la gestion du poids, sinon ces patient.e.s auraient eux aussi réussi à contrôler leur poids.

« Mais la réalité est que cela n’est pas seulement lié aux régimes et à l’exercice physique, car vous seriez capable d’atteindre ce que vous essayez d’atteindre si ce n’était que cela », explique-t-elle.

La clé consiste à trouver le/la bon.ne médecin qui comprend tout ce qu’implique une bonne gestion du poids. Cliquez ici pour trouver un.e médecin près de chez vous qui le comprend!

Menu