Briser le cycle de l’effet yoyo des diètes

Por: Kim DeMattia

Nombreux sont ceux et celles parmi nous qui connaissent trop bien le cycle de l’effet yoyo des diètes : nous nous engageons à suivre une diète (avec la certitude que cette fois-ci, ce sera différent), nous travaillons dur et perdons du poids, pour finalement reprendre le poids perdu, nous sentir vaincu(e)s et recommencer le processus. À chaque tour du cycle, nous nous sentons de plus en plus comme des raté(e)s, nous sommes incroyablement découragé(e)s et nous sommes convaincu(e)s que si nous avions plus de volonté, nous pourrions réussir. Il est temps d’adopter une nouvelle approche…

Dans une récente entrevue, la Dre Sandy Van a expliqué pourquoi le cycle de « l’effet yoyo des diètes » se produit : les diètes ne fonctionnent pas. Pour réussir à perdre du poids à long terme, nous devons modifier nos comportements sur le long terme et reconnaître que l’aide d’un(e) professionnel(le) de la santé peut être nécessaire. La Dre Van est la première à reconnaître que changer de comportement est difficile, mais elle nous rappelle que « la répétition est la meilleure forme de permanence ». Au lieu de suivre la diète la plus récente pour alimenter notre fil Instagram ou d’essayer un programme commercial pour la quatre centième fois et de recommencer le cycle de l’effet yoyo des diètes, la Dre Van nous encourage à mettre cette énergie dans de petits changements de comportement que nous pouvons tenir au fil du temps.

Une stratégie que la Dre Van utilise avec ses patient(e)s s’appelle la thérapie cognitivo-comportementale (TCC). La Dre Van explique que « la TCC repose sur le principe qui veut que vos pensées influencent vos comportements et vos émotions ». Si vous changez la façon dont vous pensez à la perte de poids, vous pourrez plus facilement modifier vos comportements. Elle prévient que la TCC nécessite des répétitions et de la pratique, mais plus on la pratique, plus elle devient facile.

Le processus de la TCC comporte quatre parties essentielles. Voici comment les intégrer à votre routine quotidienne.

1) Soyez plus conscient(e)s. La Dre Van nous conseille de prêter attention aux pensées qui nous poussent à adopter un comportement. Par exemple, si vous avez l’habitude de grignoter le soir quand une envie irrésistible vous tenaille, faites une pause et examinez vraiment les pensées qui vous poussent à grignoter. Est-ce parce que votre émission de télévision préférée est diffusée et que c’est un moment pendant lequel vous vous laissez souvent aller? Pensez-vous à votre journée de travail stressante? En prêtant attention aux pensées qui mènent à vos comportements, vous pouvez mieux comprendre ce qui vous pousse à manger, puis vous pouvez élaborer un plan pour gérer ces éléments.

2) Identifiez la distorsion. La Dre Van explique que « souvent, nos pensées sont des distorsions qui ont une incidence sur notre démarche de perte de poids ». Elle classe les distorsions en deux catégories générales : les pensées de permission et les pensées autocritiques. Les pensées de permission ressemblent à « J’ai eu une très mauvaise journée, je mérite donc cette boîte de biscuits », tandis que les pensées autocritiques peuvent être « J’ai mal mangé toute la journée, il est inutile d’essayer maintenant ». Identifier quand nos pensées sont déformées peut nous aider à passer à l’étape 3 du processus et à prévenir un épisode de suralimentation

3) Remettez vos pensées en question. Maintenant que vous avez identifié la distorsion, il est temps de remettre la pensée en question. Pour ce faire, vous devez vous interroger. Lorsque vous remarquez une pensée qui vous pousse à manger, demandez-vous : « Y a-t-il des preuves montrant que cette pensée reflète la vérité? » Par exemple, pour la pensée « J’ai eu une longue journée et je mérite une friandise », est-ce qu’une friandise est vraiment la réponse à une longue journée de travail? Est-ce que je me sentirai vraiment mieux après m’être fait plaisir? Il est essentiel d’aller plus loin en se racontant toute l’histoire, c’est-à-dire en regardant honnêtement comment vous vous sentirez APRÈS avoir mangé cette friandise. Selon la Dre Van, il peut être très utile de se demander « quel est le résultat le plus réaliste? »

4) Remplacez la pensée. La dernière étape du processus de la TCC consiste à trouver des pensées réalistes et rationnelles pour remplacer la permission automatique ou les pensées autocritiques. La Dre Van explique que nos pensées déformées ont tendance à se reproduire, ce qui permet de préparer des pensées de remplacement afin d’être prêt(e)s lorsque nous sommes tenté(e)s ou que nous nous sentons découragé(e)s. Une pensée de remplacement pour « J’ai eu une longue journée et je mérite une friandise » pourrait ressembler à : « J’ai eu une longue journée et je me sens fatigué(e). Si je cède à cette envie irrésistible, je vais me sentir encore plus mal après. Je vais essayer de me coucher un peu plus tôt ce soir et de me reposer comme il faut. » Avoir cette pensée de remplacement à portée de main peut faire une grande différence dans la capacité à résister à la tentation. Il faut parfois un certain temps pour s’habituer à la TCC, mais l’ajouter à votre boîte à outils de stratégies peut vous aider à atteindre vos objectifs à long terme. Les avantages de la TCC vont au-delà de la perte de poids et comprennent la gestion du stress, la réduction de l’anxiété, une meilleure estime de soi et, pour certaines personnes, un meilleur sommeil.

La TCC n’est cependant qu’une stratégie parmi d’autres pour aider à la perte de poids. Il est important de trouver ce qui fonctionne pour vous. Pour plusieurs personnes, cela signifie travailler avec un médecin pour trouver les traitements médicaux qui vous aideront à réussir. L’excès de poids et l’obésité ne sont pas des problèmes à « régler soi-même ». Pour trouver un(e) spécialiste de la gestion du poids dans votre région, cliquez ici. Arrêtez le cycle de l’effet yoyo des diètes… vous méritez de sortir des méandres des diètes à la mode!

La diète et l’exercice physique ne sont qu’un élément de l’équation lorsqu’il s’agit d’atteindre un poids plus sain. Pour de nombreuses personnes, les outils psychologiques, les médicaments ou la chirurgie sont la clé d’une perte de poids durable. Parler avec un médecin spécialisé dans la gestion du poids peut vous aider à obtenir les traitements qui vous conviennent… et pour trouver un médecin près de chez vous, cliquez ici.

Pour vous inscrire à notre cours en ligne gratuit qui aborde les principes de base de l’atteinte d’un poids plus sain, cliquez ici.

Menu